Monuments historiques

En France, un Monument historique est un édifice dont la conservation présente, au point de vue de l’histoire ou de l’histoire de l’art, un intérêt public nécessitant sa protection.

La prise de conscience de la nécessité de sauvegarder un patrimoine national prend corps à la suite des destructions révolutionnaires. En 1830, le ministre de l'Intérieur François Guizot crée le poste d'inspecteur des Monuments historiques qu'il attribue la même année à Ludovic Vitet, puis à Prosper Mérimée en 1834. En 1840, la commission des Monuments historiques, instaurée en 1837, publie sa première liste, parmi laquelle figurent par exemple en Aquitaine la cathédrale Saint-Front de Périgueux, le château de Roquetaillade, l’église Sainte-Quiterrie d’Aire-sur-l’Adour ou encore les ruines romaines de Nérac. Longtemps focalisées sur les périodes antiques et médiévales, les procédures s’appliquent désormais à tout type de patrimoine et à toutes périodes confondues, comme le démontre la protection en 2002 de la maison Lemoîne à Floirac, construite par Rem Koolhaas de 1994 à 1998.

Cette reconnaissance publique se traduit par la mise en œuvre de deux niveaux de protection : le classement et l'inscription au titre des Monuments historiques. Longtemps soumis aux dispositions de la loi du 31 décembre 1913, le classement et l’inscription sont désormais régis par le titre II du livre VI du code du patrimoine et par le décret 2007-487 du 30 mars 2007. Avec la décentralisation de l’Inventaire général, la Région est désormais membre de droit de la commission émettant des avis sur ces protections.

Le patrimoine protégé en Aquitaine

L’Aquitaine est riche de plus de 2 800 édifices protégés au titre des Monuments historiques avec les deux tiers d’entre eux répartis en Dordogne et en Gironde. Les communes sont propriétaires de près de la moitié d’entre eux et 71 % sont inscrits.

Conformément aux engagements pris dans le domaine de la culture, la Région souhaite participer à la cohésion et à l’aménagement du territoire en s’associant aux projets de valorisation et de restauration du patrimoine bâti protégé public aquitain.

Les communes et groupements de communes propriétaires d’un édifice classé ou inscrit au titre des Monuments historiques, qui souhaitent engager un programme de restauration, peuvent solliciter une aide financière de la Région pour les travaux et les honoraires de maîtrise d’œuvre. Après validation du dossier et participation financière de l'État (Direction Régionale des Affaires Culturelles), la Région accompagne financièrement ces projets.

Pour plus d’informations, lire le règlement d’intervention Patrimoine et Inventaire (au format PDF)

 

 Voir la carte des aides