Médoc
Médoc

Médoc

L’aire d’étude intitulée « Médoc » est constituée de 43 communes limitrophes de l’estuaire de la Gironde, en conséquence les communes forestières et maritimes n’ont pas été sélectionnées. Le désir de réaliser un travail qui synthétise les exemples représentatifs de la construction rurale en milieu viticole conduisit à exclure de cette enquête la plupart des grands châteaux viticoles souvent en cours d’étude, à cette date, par des universitaires.

Entre 1973 et 1978, un chercheur du service régional et cinq jeunes historiens vacataires travaillant à temps partiel, après avoir établi une fiche de repérage, réalisèrent ce « pré-inventaire ». Cette enquête devait conduire ultérieurement à une seconde étape, l’étude d’inventaire qui aurait inclus les châteaux viticoles. Ce projet ayant été abandonné au profit d’autres opérations sur les Pyrénées-Atlantiques, il fut remplacé par l’étude, entre 1985 et 1987, d’une extension du territoire incluant le canton de Blanquefort. Ce complément d’enquête fut réalisé par un chercheur vacataire du service régional de l’Inventaire.

Villages, fermes, moulins et croix, églises, mairies et écoles sont donc brièvement étudiés ou repérés, constituant environ six cents courtes notices accompagnées de documentation et de clichés photographiques de repérage. Ces dossiers, sans mise en forme normalisée, constituent une base documentaire variée concernant la contrée étudiée. Ils ont été complétés ultérieurement par une riche documentation illustrée concernant les « châteaux viticoles » qui fut utilisée dans plusieurs publications et expositions.