Le canton de Carbon-Blanc
Le canton de Carbon-Blanc

Le canton de Carbon-Blanc

Le territoire, situé au confluent de la Garonne et de la Dordogne, comprend six communes dont les limites administratives ont été modifiées à plusieurs reprises. Il se distingue par la diversité de ses paysages, composés des terres inondables des marais inhabités (« palus »), de coteaux calcaires portant les villages anciens et d’un habitat dispersé formé par les grandes propriétés isolées et les écarts. Les fermes à mur gouttereau en façade et toit à deux pentes sont les plus fréquentes, tandis que les maisons à élévation ordonnancée et toit à croupes représentent le type de la demeure bourgeoise, dont la construction s’est multipliée au XVIIIe siècle. Les domaines agricoles des négociants bordelais, surtout consacrés à la viticulture, ont investi les terres des anciennes seigneuries, notamment la plus importante, celle de Montferrand. Les plus anciens édifices ont été transformés, sans doute du fait des échanges et changements multiples dus à l’important trafic routier et fluvial.

Les six communes du canton de Carbon-Blanc ont fait l’objet d’une première enquête, réalisée en 1968, qui a été complétée en 1997-1998 pour l’architecture et le patrimoine mobilier.