Après le val de Dronne et le canton de Montpon-Ménestérol, la Région Aquitaine et le Conseil général de la Dordogne enrichissent leur partenariat grâce à une nouvelle opération : l’inventaire topographique de la vallée de la Vézère.

Inscrite au contrat de projets État-Région, la vallée abrite des programmes ambitieux, comme le centre de valorisation et d’interprétation de Lascaux à venir, le récent Pôle International de la Préhistoire (PIP) aux Eyzies ou encore l’aménagement du château de Campagne. Plus largement, la vallée fait l’objet d’un projet concerté de valorisation de son patrimoine naturel et culturel en vue de l’obtention du label national Grand Site de France.

L’opération d’inventaire vise à parfaire la connaissance du riche patrimoine culturel de la vallée de la Vézère, au-delà des sites préhistoriques en partie inscrits à l’UNESCO et de son remarquable paysage au relief de falaises et de méandres encaissés. 

L'analyse des charpentes, un apport nouveau dans les études d'inventaire (suite)

Publié le 27 novembre 2015 dans Vallée de la Vézère

Comme nous l'avions annoncé dans un précédent billet, la première campagne d'analyses dendrochronologiques réalisée en 2012 dans des édifices de la vallée de la Vézère concernait trois maisons de Montignac : nous revenons aujourd'hui sur le sujet. La charpente la plus ancienne s'est révélée être celle d'une maison située à l'angle des rues des Jardins et de Versailles. Les résultats, quelque peu surprenants de prime abord, sont pourtant riches d'enseignements.

Une vallée industrielle et commerçante : l'exemple du Lardin-Saint-Lazare

Publié le 13 mai 2015 dans Vallée de la Vézère

Dans un billet précédent, nous avions évoqué l'association de Cyprien Brard et d'un aristocrate local, François de Royère, qui est à l'origine de la création, en 1816, de la Compagnie des Houilles du Lardin, de Royère et Brard. C'est par l'exploitation d'une mine de charbon que commence une histoire industrielle qui allait être mouvementée.

L'analyse des charpentes, un apport nouveau dans les études d'inventaire

Publié le 15 avril 2015 dans Vallée de la Vézère

Loin d'être figées, les méthodes et les perspectives de l'Inventaire se renouvellent à mesure des avancées de la recherche et de l'apparition de nouveaux moyens d'investigation. L'un des apports récents les plus novateurs et précieux est l'expertise du patrimoine bâti par la datation du bois, appelée dendrochronologie.