Cette opération a été programmée dans le cadre d’un partenariat entre le département des Landes et la Région Aquitaine. Elle s’inscrit dans la continuité d’un premier recensement des objets mobiliers de la propriété publique non gardée, effectué à la demande du Conseil général par des chercheurs indépendants entre 1987 et 1996. Ce travail, lacunaire et exécuté hors du cadre méthodologique de l’Inventaire général, nécessitait une reprise. Le retour sur le terrain s’est rapidement révélé indispensable, afin de vérifier la fiabilité des données recueillies, de les compléter et de les actualiser. Il s’agit enfin de procéder à une vaste campagne photographique, notamment dans l’optique de la transmission au public et de la valorisation des résultats de l’enquête. A été également décidée la rédaction de notices normalisées pour les édifices contenants, destinées à souligner le lien contextuel, souvent indissoluble, entre les œuvres mobilières et les lieux pour lesquels elles furent créées ou acquises.

Les Affre de Saint-Sever

Publié le 09 février 2018 dans Mobilier public des Landes

Rameau détaché d'une grande famille d'argentiers toulousains, les Affre de Saint-Sever régnèrent, de l'aube du XVIIIe siècle au lendemain de la Révolution, sur le marché de l'orfèvrerie dans la florissante cité chalossaise. Quelques découvertes récentes redonnent chair et visage à ces "artistes de papier" dont seules de poussiéreuses archives avaient conservé la mémoire.

Ouvrages de dames : les copies faites au Louvre au XIXe siècle

Publié le 20 février 2017 dans Mobilier public des Landes

Parmi les peintures qui ornent les églises d'Aquitaine, nombreuses sont les copies de tableaux célèbres exécutées au Louvre au XIXe siècle. L'œil blasé du visiteur les regarde à peine, l'historien de l'art les dédaigne. Elles constituent pourtant un pan méconnu de l'activité artistique de ce siècle paradoxal... et l'une des premières conquêtes d'un féminisme avant la lettre.