Publié le 27 juin 2013 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Une journée à Cordouan

8h30 au Verdon, embarquement à bord de La Bohème II pour rejoindre Cordouan. A l’aide d’une barge, nous approchons le banc de sable du phare et poursuivons à pied : le phare semble encore lointain, presque inaccessible. Après avoir franchi une zone rocheuse, entre algues et eaux, nous atteignons le perré, dernière ligne droite vers le phare.
Le moindre recoin du monument est alors exploré, des citernes recevant les eaux de pluie aménagées dans le soubassement à la majestueuse chapelle, jusqu’au sommet et à la plateforme autour de l’optique. On y découvre un merveilleux panorama sur les bancs de sable et les rochers qui entourent encore le phare et qui seront bientôt recouverts par la marée montante. Au loin, quelques formes reconnaissables : le phare de la Coubre, les grues du port du Verdon, le phare Saint-Nicolas, l’immeuble le Signal à Soulac…

L’après-midi était consacrée à des conférences : Jean-Marie Calbet a présenté les missions de l’AISM (Association internationale de signalisation maritime), Pierre Caillosse, doctorant à l’Université de Poitiers, a évoqué les paysages de la "Grande côte" de Soulac vus de la passe de Grave aux XVIIe et XVIIIe siècles ; enfin Michel Chaumet, historien, nous a rappelé les principaux événements qui ont marqué Bordeaux et l’estuaire pendant la Seconde guerre mondiale. Ces communications étaient entrecoupées de fables de La Fontaine chantées par le groupe Les Fabuleuses, permettant d’apprécier l’acoustique de la chapelle royale.
Avaient aussi été conviés à cette excursion des membres de l’association Interssengemeinschaft Seezeichen qui concourt en Allemagne à la connaissance et la conservation des phares et balises.

Afin de préparer ou de compléter la visite du phare, une découverte virtuelle récemment mise en ligne sur internet permet de suivre l’évolution du monument au cours des siècles. Il faut aussi visiter le phare de Grave au Verdon qui propose un aperçu du fonctionnement des phares et balises, notamment du phare de Cordouan. Cet été, l’association y présentera une exposition sur le môle d’escale du Verdon.

Nous remercions chaleureusement Jean-Marie Calbet, président de l’Association pour la sauvegarde du phare de Cordouan, pour cette découverte privilégiée du phare et cette belle journée de convivialité.

  • Claire Steimer

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*