Publié le 13 juillet 2011 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Saint-Julien et Beychevelle : les deux facettes d’une même commune

Situé sur la route de Bordeaux à Pauillac, le bourg de Saint-Julien, vocable de la paroisse d’origine, est aujourd’hui le centre administratif de la commune qui réunit la mairie, la poste, l’église et, sur les bords de l’estuaire, le port.
Le hameau de Beychevelle s’est développé, quant à lui, le long de la route menant de Saint-Laurent-Médoc au port de Beychevelle : c’est la prospérité de ce dernier au XIXe siècle, dépassant l’activité du port de Saint-Julien, qui expliquerait l’importance stratégique de cet écart. La proximité du château Beychevelle, siège de l’ancienne seigneurie de "Bayssevelle", n’est sans doute pas étrangère au développement du hameau.
Chacun des deux pôles bénéficie de l’activité et de la prospérité des châteaux viticoles qui dessinent le territoire et impriment leur identité sur l’architecture locale. Autour de ces deux villages gravitent d’autres grands domaines, constituant autant de microcosmes associant château, parcs et jardins, bâtiments viticoles et agricoles, logements pour le personnel.
Quelques chiffres pour illustrer la forte identité viticole de la commune : en 1826, 645 hectares sont plantés en vignes ; aujourd’hui, Saint-Julien-Beychevelle compte un peu plus de 900 hectares de vignes sur une superficie totale de 1630 hectares.
Et les domaines ne cessent d’accroître leur emprise territoriale et architecturale…

CS

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*