Publié le 12 février 2014 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Maquettes de bateaux : les ex-voto de l’estuaire

Si l’opération d’inventaire en cours ne concerne pas les objets mobiliers et se limite au décor porté, on ne peut ignorer ces maquettes de bateaux souvent suspendues dans les églises des bords d’estuaire.
Il s’agit généralement d’un ex-voto, c’est-à-dire d’une offrande en l’honneur d’un saint qui aurait exaucé un vœu ou bien d’un témoignage de reconnaissance d’un marin ayant échappé à un naufrage. Parfois, c’est un simple don ou acte de dévotion d’un fidèle.

La maquette de Blaye, datant probablement de la fin du XVIIIe siècle, aurait ainsi été donnée par une famille de marins blayais, les Kanon.
Plus tardif, le bateau La Marguerite, dont la maquette est exposée dans une vitrine dans l’église du Verdon-sur-Mer, a été réalisé de 1860 à 1864 à Blaye par Jean Tripota, capitaine des Douanes, chevalier de la Légion d’honneur. La famille en fit don le 15 août 1924, comme l'atteste un cartel.
Des renseignements précieux peuvent être inscrits sur la maquette : à Bégadan, on distingue sur la coque du bateau le nom - Saturnin - et la date 1895.
L'ex-voto de Pauillac, le Saint-Clément, datant de 1836, a fait l’objet d’une protection au titre des Monuments historiques en 1996. Les bases documentaires du Ministère de la culture recèlent de nombreux exemples, recensés, étudiés et parfois protégés.

Ces œuvres constituent donc un patrimoine fluvial ou maritime à part entière et sont riches d’enseignements sur les familles et les pratiques locales.

  • Claire Steimer

À lire : dans le dernier numéro de L'Estuarien (n°47, janvier 2014) : "L'ex-voto bientôt restauré", p. 23.

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*