Publié le 16 mars 2012 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Le temple protestant à Anglade

Avec l’édit de tolérance de 1787 et la loi de germinal an X (juin 1802), la communauté protestante fut officiellement autorisée à célébrer son culte. Traditionnellement, les protestants se réunissaient dans de simples salles qui devinrent rapidement trop exigües. La construction de temples dans le Blayais fut relativement tardive puisqu’il fallut attendre 1892 et l’autorisation préfectorale de célébrer le culte, pour la construction d’un temple à Saint-Aubin-de-Blaye, sous l’impulsion du pasteur Fernand Faivre. En 1891, à Anglade, on comptait quelque 150 auditeurs et au vu du nombre croissant de fidèles, le Consistoire de l´Eglise réformée de Bordeaux décida d’y construire une annexe.

Selon les registres de délibérations du Consistoire, l’inauguration du temple eut lieu le 31 janvier 1892 "en présence d’une assistance nombreuse et recueillie". Cependant, le terrain, appartenant à Pierre Michaud, fut vendu au Consistoire plus tardivement. Les mêmes registres indiquent en effet que la promesse de vente s’opère en juin 1892 et que l’acte de vente se déroule en mars 1896, soit quatre ans plus tard, alors que le bâtiment semble déjà être construit. La question de l’acquisition du terrain reste donc floue.

Le temple a été construit en plusieurs étapes, puisque le clocher est élevé dans un second temps, en 1896, reprenant le modèle architectural des églises catholiques, avec un clocher en façade. D’une hauteur de 13 mètres, bâti en pierre de taille, il est orné sur sa façade occidentale de l’Evangile sculpté portant un extrait de la Genèse "C’est ici la maison de Dieu". La cloche ne fut installée qu’en 1899 et inaugurée par le pasteur Jean Cadène le jour de Pâques.

Nous remercions Nicolas Champ pour les précieuses informations fournies sur le temple d’Anglade.

JR

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*