Publié le 19 avril 2010 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

L’archivage des données

Le travail d’observation et d’étude sur le terrain s’achève pour les communes de Labarde, Cantenac et Margaux. Si quelques visites de châteaux viticoles sont encore prévues, l’ensemble des informations récoltées doit d’ores et déjà être intégré dans une base de données. Cette étape d’archivage est réalisée selon des normes spécifiques et, pour la première fois en Région Aquitaine, à l’aide d’un « dossier électronique ». Cet outil associe des tables documentaires sur l’architecture, l’illustration, la bibliographie et la cartographie, réunissant ainsi l’ensemble des données sous forme numérique. Pour chaque édifice, une notice présente la nature du bâtiment, sa localisation, son historique, sa description et son statut. A cette fiche, sont liées des photos de l’édifice, une vue d’ensemble généralement, parfois accompagnée pour les bâtiments les plus remarquables de photos complémentaires. Les sources consultées aux archives et les ouvrages traitant de l’édifice apparaissent également en lien avec la fiche principale. Enfin, chaque bâtiment fait l’objet d’un géoréférencement sur un fonds cartographique. D’autre part, la base offre la possibilité d’établir des rapprochements, par exemple entre les édifices construits par un même architecte.
Le dossier électronique permet à la fois la saisie et l'interrogation des données ainsi qu'une restitution complète de l’étude.

CS

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*