Publié le 28 juin 2010 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

L'architecte Minvielle et l'architecture viticole *

Une opération d’inventaire du patrimoine nécessite une confrontation permanente entre le terrain et les archives. L’examen des fonds d’architectes conservés aux archives municipales de Bordeaux, et plus précisément du fonds Minvielle, apporte des informations essentielles sur l’architecture de la seconde moitié du XIXe siècle en Haut-Médoc. L’architecte bordelais Ernest Minvielle (1835-1914) est notamment intervenu à Cantenac sur cinq chantiers, dont certains majeurs dans sa carrière et dans l’histoire de l’architecture viticole, puisque c’est ici qu’il a expérimenté le concept de « château viticole ».

À Cantenac-Brown d’abord, il construit sur une propriété viticole une demeure entre 1866 et les années 1870, d’inspiration néo-Tudor, à l’imitation de l’œuvre de son aîné, l’architecte Duphot ; puis il édifie les dépendances du domaine. A la suite de cette réalisation prestigieuse, il se fait une spécialité de l’architecture viticole et intervient au château d’Issan (1873), où il conçoit des chais qui passent pour un modèle de rationalité architecturale. Sollicité ensuite à Brane-Cantenac (1877), il dessine des bâtiments calqués sur ses réalisations précédentes. Le gabarit est désormais fixé, et peut être reproduit dans différents domaines, comme au château Loudenne (1876) à Saint-Yzans-Médoc.

* Ce billet fait suite à une communication sur l’architecte Minvielle effectuée à la Société archéologique de Bordeaux le 12 juin 2010 ; la rédaction de l’article, à paraître dans la revue de la SAB pour fin 2010, est en cours.

  • Alain Beschi

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*