Publié le 04 septembre 2012 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

La forteresse des Arros au Verdon-sur-Mer

Le 26 juin 1940, les troupes allemandes arrivent au Verdon par le Bac Cordouan avec pour objectif de neutraliser l’entrée de l’estuaire par des mines flottantes et la fortification de la zone. La Pointe de Grave fait partie du redoutable Mur de l’Atlantique, fortification de quelque 1200 km de côtes, de la Norvège au Pays basque, engagée par Hitler dès 1940.
Tandis que Bordeaux est libérée le 28 août 1944, les troupes allemandes repliées dans la "poche" du Médoc à la Pointe de Grave, ne seront délogées que le 20 avril 1945.
Si certains bunkers ont disparu suite aux bombardements alliés, à l’ensablement ou à l’érosion des côtes, 200 sont toutefois conservés aujourd’hui, désensablés en partie par une association de bénévoles qui propose également des visites.

C’est donc en compagnie de Jean-Paul Lescorce que nous avons pu découvrir la typologie et la fonction de ces édifices conçus par l’architecte Albert Speer et l’ingénieur Fritz Todt : casemates, abris, soutes à munitions, poste de direction de tir, réserve d’eau, infirmerie… Malgré les pillages et les dégradations, de nombreux aménagements intérieurs subsistent et permettent de comprendre la vie des soldats dans ces structures de béton armé (lits repliables, périscope, portes blindées…).

Le site appartient ainsi au patrimoine militaire du Médoc et aux systèmes de défense de l’estuaire au même titre que le verrou Vauban, mais doit également être replacé dans le dispositif plus large du Mur de l’Atlantique, qui suscite de nombreux débats sur la protection, la réhabilitation, l’accessibilité de ces monuments, à la fois indestructibles et fragiles.

Nous remercions chaleureusement Jean-Paul Lescorce pour la visite du site et la documentation qu’il a pu nous procurer.
La batterie des Arros peut être visitée toute l’année : contacter l’Association historique de la poche du Médoc : 05 56 09 91 59.

CS

Pour en savoir plus
-J.P. Lescorce, 1939-1945, Guide de la forteresse des Arros, Stp 307 "Reichenberg", LBP Editions, juin 2011.
-In Situ, revue des patrimoines : "Le patrimoine militaire et la question urbaine".

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*