Publié le 09 mai 2012 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Dans les archives de Pauillac…

Le 7 septembre 1845, la séance du conseil municipal est consacrée à la demande des pilotes de la station de Pauillac qui vise à peindre en blanc le clocher de l’église - construite en 1827 - qui leur sert d’amer et à élever une pyramide de 10 mètres au moins sur ce clocher. Le maire indique alors que "le clocher de Pauillac dont l’architecture est fort remarquable ne saurait être peint en aucune couleur sans produire un effet ridicule, les pierres commençant à prendre une teinte ancienne que le temps ne fera que rendre plus convenable à la destination de ce monument". Il propose en revanche d’élever au sommet du clocher une coupole en pierre, ce qui permettrait de "ne point masquer la majesté du style de sa construction et de conserver aux pierres l’aspect mâle de leurs proportions". En novembre 1846, on renonce finalement à ces projets qui nécessiteraient des dépenses trop importantes.
Aujourd’hui, le clocher de l’église de Pauillac n’arbore ni couleur blanche, ni pyramide, ni coupole mais reste un signal fort dans le paysage des bords de l’estuaire.

CS

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*