Publié le 26 août 2010 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Château Palmer et son village viticole (Cantenac)

Au XVIIIe siècle, le domaine apparaît sous le nom de Château de Gasq, reprenant celui de la famille qui en est alors propriétaire, et c’est en 1814 que Charles Palmer, général anglais, l’acquiert et lui laisse son nom. La lecture du plan cadastral de 1826 révèle la présence de nombreux bâtiments, dont certainement un logis encadré de deux ailes en retour, avec à proximité les dépendances et le village viticole. De cet ensemble subsistent l’aile sud abritant aujourd’hui un chai et ce qui constituait vraisemblablement des logements d’ouvriers.
En 1853, les frères Emile et Isaac Pereire, puissants banquiers, notamment à l’origine de la Ville d’Hiver d’Arcachon, rachètent et transforment le domaine. Le succès de leur entreprise se voit couronné en 1855 par le classement de Château Palmer comme 3e Grand Cru. Entre 1854 et 1856, ils font construire un nouveau château qui marque fortement le paysage avec ses hautes toitures d’ardoise et ses tourelles d’angle. Le traitement précieux des façades est enrichi d’incrustations de pierres dures colorées tandis que le prestige des propriétaires s’affiche avec la présence de leurs initiales entrelacées. Le village viticole fait également l’objet de transformations avec, en 1860, la construction de plusieurs maisons, d’une cuisine de vendange ou encore d’un atelier, qui viennent compléter le logement du régisseur, les chais et cuviers, les écuries…
Des aménagements récents et l’ajout de nouveaux bâtiments ont fait évoluer le domaine : création d’espaces d’accueil, de bureaux, de lieux de stockage ou encore d’une salle de dégustation. L’ensemble garde cependant l’aspect d’un véritable village viticole à proximité de l’illustre « vitrine » que constitue le château.
CB/CS

 

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*