Publié le 21 septembre 2012 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Blaye : le dedans et le dehors

Le patrimoine des villes s’offre à voir de façon superficielle : les immeubles et constructions alignés sur la voie publique ne sont souvent qu’une face d’un objet architectural plus complexe, occupant une parcelle s’enfonçant parfois profondément au cœur des îlots urbains. Dans ces conditions, la façade, le seuil de la porte d’entrée, marquant le passage de l’espace public à un espace privé, ne doit pas constituer une frontière de l’inventaire. Les investigations doivent se poursuivre au sein même des ensembles bâtis afin de mieux comprendre les anciens modes de fonctionnement d’une ville : distribution des différents espaces, servitudes tombées en désuétude, anciennes convivialités de voisinage… C’est la raison pour laquelle un inventaire du patrimoine ne peut se faire que grâce à la collaboration des habitants et des propriétaires qui, en ouvrant leur maison, permettent de retrouver ces anciens modes d’habiter et de vivre la ville.
À Blaye comme dans beaucoup d’agglomérations, les arrière-cours sont nombreuses. Parfois desservies par un passage ou une ruelle étroite, elles ne sont, le plus souvent, accessibles que par l’entrée principale d’un immeuble. Un long couloir mène à ces espaces dont quelques-uns sont vastes mais la plupart limités à une simple courette, habituellement équipée d’un puits. Se trouvent alors des bâtiments à vocation rustique, comme chais ou écuries (lire le billet du 5 juillet 2012), et d’autres habitations. Ainsi se dessine une trame urbaine dense et complexe, insoupçonnable depuis la rue.
Visite après visite, l’inventaire tente de révéler deux pans indissociables du patrimoine d’une ville, entre le dedans et le dehors, le visible et le caché, le public et l’intime.

  • Alain Beschi

Un grand merci aux blayais qui ont accepté d’ouvrir leur porte et ont permis la réalisation de cet inventaire. Toutes les cours n'ayant cependant pas pu être visitées, n'hésitez pas à signaler un élément patrimonial susceptible d'enrichir l'étude d'inventaire, à l'adresse : alain.beschi@aquitaine.fr

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*