Publié le 28 mars 2011 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

A la découverte de la dune de Grave au Verdon

C’est en observant des vues aériennes que l’on prend la mesure de ce site et de sa configuration originale : autour d’un noyau de bâtiments se déploient plusieurs allées dessinant, à travers la forêt de pins et de chênes verts, une coquille Saint-Jacques.
Ce sont les ingénieurs des Ponts et Chaussées, chargés au XIXe siècle de renforcer la Pointe de Grave grignotée par l’érosion, qui seraient à l’origine de ces aménagements. On y trouve le logement des ingénieurs implanté sur la dune et dominant une esplanade avec logements d’ouvriers, écuries, hangars. Une voie de chemin de fer permettait d’acheminer les matériaux nécessaires à l’enrochement de la côte.
L’histoire de ce site reste encore largement méconnue et des recherches en archives permettront peut-être d’en éclairer certains aspects. Le site, lui, ne restera plus longtemps dans l’ombre puisque les bâtiments vont bientôt accueillir un centre équestre et des gîtes, redonnant vie à ce lieu exceptionnel.
CS

Voir le site internet du Conservatoire du Littoral.

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*