L’estuaire de la Gironde est un vaste territoire placé au cœur des politiques d’aménagement et de développement durable conduites par l’Etat, la Région Aquitaine et le Conseil général de la Gironde. Zone sensible d’un point de vue environnemental et riche sur le plan patrimonial, l’estuaire s’avère particulièrement stratégique pour le développement économique de la région.

Validé le 9 juillet 2001 avec la Région Poitou-Charentes et le département de la Charente-Maritime, un C.I.A.D.T. interrégional et interdépartemental a mis en place des structures de gestion des programmes de développement (SMIDDEST : Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire).

L’intérêt porté à ce territoire se traduit également par l’importance du réseau associatif et par l’obtention du classement au titre du patrimoine mondial de l'humanité des réalisations de Vauban, dont le verrou de la Garonne (Blaye, Fort-Pâté et Fort-Médoc). 

Dans le port de Saint-Estèphe

Publié le 31 août 2016 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

En contrebas du village de Saint-Estèphe, le long de l’estuaire, l’ancien port de la commune, dit de La Chapelle, conserve un bel exemplaire de « peyrat », ces cales saillantes construites en grand nombre sur les rives de l’estuaire pour permettre le débarquement des marchandises, en particulier à marée basse. Il complétait le chenal de refuge qui offrait aux embarcations un havre à l’abri des vents et des courants violents.

Gravé dans la pierre

Publié le 29 juillet 2016 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Alors que le repérage de la commune de Bourg extra muros s’achève, la réputation de la ville construite autour de l’extraction de la pierre ne se dément pas. Labyrinthes de carrières, succession de puits d’extraction et multitude de constructions en pierre de taille révèlent la richesse du sous-sol. La mise en œuvre des maisons témoigne du savoir-faire des maîtres maçons et entrepreneurs locaux.

Regards croisés sur les îles de l’estuaire : mémoire orale, mémoire de pierre

Publié le 30 juin 2016 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Les nombreux témoignages bâtis des « villages » insulaires, de même que la mémoire orale transmise par les anciens habitants, constituent un riche patrimoine à préserver et à transmettre. C’est à une découverte de ces héritages que le public est convié cet été sur l’île Nouvelle, par une restitution des enquêtes d’Inventaire architectural et de collecte de mémoire orale.

Le Nid médocain à Cantenac : du préventorium à la vigne

Publié le 25 mai 2016 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

La lutte contre la tuberculose est une des préoccupations majeures du début du XXe siècle. Des grands centres de soins aux petites structures départementales, comme celle de Cantenac, la France part en guerre contre la maladie, jusqu’à son éradication complète dans les années 1970.

Les travaux cyclopéens de l'île Cazeau

Publié le 11 avril 2016 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

L’archipel, qui s’étire entre Macau et Pauillac dans les eaux tumultueuses de l’estuaire de la Gironde, est le fruit des courants et des limons charriés au gré des marées. Ces espaces mouvants, prétendûment sauvages et naturels, ont pourtant été domptés et façonnés par l’homme afin d’améliorer la navigation jusqu’à Bordeaux.