Publié le 21 septembre 2022 dans Les carnets de l'Inventaire

Le maire, le groupe scolaire et la médiathèque

Patrimoine public

La médiathèque d’Ambès a été aménagée dans le bâtiment principal de l’ancien groupe scolaire. Ce bâtiment est imposant : 75 mètres de longueur, 8 mètres de largeur, construit en pierre de taille, presque surdimensionné par rapport à la  population d’un village de moins de 1000 habitants au début des années 1930, période du projet. Dans la rigueur académique de sa composition, l’ensemble est digne, toutes proportions gardées, d’un projet pour un Grand Prix d’architecture ou du moins il en respecte les préceptes.

Petite ville mais grand projet

La région de l’Entre-deux-Mers trouve sa limite ouest au Bec d’Ambès, confluent de la Garonne et de la Dordogne. En 1930 le petit bourg d’Ambès est formé par les maisons construites de part et d’autre de la route du bord de la Dordogne et autour de l’église. Sur le reste du territoire communal sont dispersés quelques hameaux composés de fermes ou de maisons de maîtres avec communs (domaines viticoles principalement en bord de fleuves).

Le docteur Gustave Couaillac est maire de la commune d’Ambès de 1927 à 1943, date de sa mort. Le 21 juillet 1930 il adresse une lettre au préfet pour faire état d’un projet de « construction d’un groupe scolaire en lieu et place de l’école actuelle des garçons. »

Dans une lettre en date du 14 juin 1935, le maire attire l’attention du préfet sur « le nombre toujours croissant d’enfants fréquentant nos écoles par suite des industries qui se créent dans la commune. »

Le chantier étant compris dans le Programme des grands travaux contre le chômage (décret-loi de 1934), les travaux ne pourront être mis en adjudication avant que le cahier des charges ait été mis en harmonie avec les instructions du ministre du Travail et adopté par la commission départementale de contrôle des Grands Travaux (arrêtés ministériels des 9 et 26 juillet et 18, 19 septembre 1934).

L’architecte

Si un temps la municipalité avait pensé à une extension et un aménagement de l’existant, c’est une entreprise plus ambitieuse qui est donc ensuite envisagée. Le projet de construction d’un groupe scolaire est confié à un architecte bordelais.

Une séance extraordinaire du Conseil municipal d’Ambès a lieu le 24 avril 1935 dans le but d’examiner les plans et devis du groupe scolaire projeté. Robert Monginoux, architecte, auteur de ces plans et devis est alors venu présenter ces documents.

Robert Monginoux (1895-1960) est le fils de l’architecte Achille Monginoux. Il a fait ses études à l’Ecole nationale des Arts décoratifs de Paris. À Ambès, il a réalisé le monument aux morts. Le soldat lanceur de grenade est dû au sculpteur Henri Poublan.

Le coût de la construction du groupe scolaire est estimé à 1 555 000 francs, le terrain avait été acheté en 1933 pour une somme de 42 000 francs.

Le devis estimatif est « vu et approuvé » le 6 avril 1936 à Paris par le ministre de l’Instruction Publique, signé par le directeur de l’Enseignement primaire. Les différents lots (maçonnerie, charpente, carrelage, construction métallique etc.) sont adjugés en 1936-1937.  Le gros-œuvre est réalisé par les établissements Briard de Saint-Ouen.

Le procès-verbal de réception définitive des travaux a été signé le 13 Août 1940 par Louis Augereau architectes des monuments historiques, diplômé par le gouvernement.

La composition et le décor

La façade s’étire sur 75 mètres : deux corps de bâtiments (6 salles de classes) de part et d’autre du corps central comprenant un étage de logements. Deux entrées (filles et garçons) sont ménagées dans ce corps central. Les portes en fer forgé sont en retrait, précédées par un perron, accessible par quelques marches. Les angles des perrons sont adoucis, surmontés d’un élément arrondi en manière d’auvent.

Le bâtiment principal est relié, par un passage couvert partant de l’élévation postérieure, à un bâtiment qui a abrité cantine et salles de services puis classes. Ce long bâtiment comprend à ses extrémités des salles de plan semi circulaire, couvertes par des auvents éclairés par des culs-de-bouteille. Deux bâtiments de logements à étage avec terrasse sont construits de part et d’autre du bâtiment principal du groupe scolaire.

En plan et en élévation, l’établissement présente une symétrie et une unité dans la distribution. L’architecte a ici travaillé sur une composition relevant des préceptes académiques de l’architecture classique, tout en intégrant des éléments modernes de l’époque.

Le bâtiment de classes en « barre » construit au début des années 60 vers le nord-ouest, respecte et renforce la symétrie générale de l’ensemble.

Sur l’élément d’attique de l’élévation antérieure du bâtiment principal figure en haut relief « Groupe scolaire d’Ambès ». Autre élément emprunté au vocabulaire de « l’architecture classique » : une frise de perles et pirouettes court sous la corniche. Les tableaux décoratifs carrés sculptés en bas-reliefs sur la façade ont été réalisés par la sculptrice bordelaise Armande Marty (1909-1991). Ils représentent l’Industrie (roue dentée) et l’Agriculture (blé) encadrées par différents symboles relatifs à la « Connaissance » : la Géographie (globe), l’Histoire (épée et olivier), la Géométrie et le Dessin (équerre, compas, pinceau) et les Sciences naturelles (ammonite).

Un label légitime

La médiathèque François-Mitterrand a été aménagée dans les locaux du groupe scolaire en 2020-2021. La borne d’accueil a été réalisée à cette occasion par Jonathan Marty (homonyme de l’artiste précédent), la sculpture en totem du « sage » conçue par Philippe Deffarges et Jean-Pierre Coêne du service technique de la Mairie.

Le bâtiment principal borde et compose avec la salle des fêtes et le gymnase une vaste place créant un autre centre bourg aéré. Par sa qualité architecturale, par son aspect monumental, ce groupe scolaire devenu médiathèque dont la municipalité a eu le souci de conserver l’intégrité originelle, mérite l’attribution du label Architecture contemporaine remarquable.

 

La commune d’Ambès, en Gironde, a fait l’objet d’un inventaire réalisé en 2003 [1] par Marie-Hélène Maffre. Suite à l’inauguration de la médiathèque, une conférence a été donnée en août dernier, à Ambès, par Bertrand Charneau, Ambésien, chercheur au service régional du patrimoine et de l’inventaire.

  • Bertrand Charneau

 

[1] Lien vers le dossier de présentation de la commune d'Ambès (enquête 2003).

Lien vers le dossier du groupe scolaire d'Ambès.

 

 

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*