Depuis la création en 1967 de la commission en charge de mettre en œuvre l'Inventaire général du patrimoine culturel en Aquitaine, les chercheurs de l’Inventaire poursuivent cette mission ambitieuse et contribuent à renouveler la connaissance par l’étude systématique du patrimoine, qu'il soit modeste ou imposant, célébré ou méconnu, apprécié de tous ou mal-aimé. Par leurs travaux, ils permettent de faire évoluer la notion de patrimoine et de mieux cerner ainsi toutes les composantes de la fabrique des territoires.

Cette chronique, publiée dans la revue Le Festin et transposée ici sur le site internet de l'Inventaire d'Aquitaine, est dédiée à ces regards experts, sensibles et toujours éclairés des chercheurs et de l'ensemble des agents participant aux missions de l'Inventaire. Plus qu'une simple compilation, le recueil de ces textes, dont l'objectif est d'apporter un rapide éclairage sur une découverte ou un aspect méconnu du patrimoine régional, révèle, billet après billet, une vision singulière du patrimoine aquitain.

La Charente, patrimoine et loisirs au bord de l’eau

Publié le 13 septembre 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

Le fleuve Charente, jadis important axe commercial entre l’arrière-pays et l’océan, a vu disparaître ses anciens usages de nécessité et d’industrie, remplacés par des usages sportifs et de loisirs. Un inventaire du patrimoine en cours en amont de l’estuaire permet d’observer les mutations à l’œuvre dans le département de la Charente-Maritime.

Les bergeries de parcours. Requiem pour une lande défunte

Publié le 12 juin 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

La vente des landes communales, jusqu'alors parcourues comme pâturage, puis leur conversion en terres sylvicoles à partir de 1857, ont signé la fin progressive de l'activité pastorale dans la Haute Lande. Les moutons et leurs pâtres ont depuis déserté les lieux ; bergeries de parcours, abris et chênes têtards, désormais abandonnés, s'effacent progressivement du paysage.

Détruit après inventaire

Publié le 21 mars 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

Si les monuments sont, comme les hommes qui les habitent, périssables, le travail d’inventaire du patrimoine consiste parfois à établir un ultime état des lieux ante mortem. Ou : quand la toge du conservateur doit céder devant les armes de l’aménageur et l’usure du monde…

Un lycée par jour !

Publié le 20 novembre 2018 dans Les carnets de l'Inventaire

Cette formule, en usage durant les Trente Glorieuses, traduit bien l'ambition des programmes d'architecture scolaire d'alors. Si les bâtiments « en barre » ont été la solution souvent adoptée pour ces établissements, des architectes de renom ont imaginé une architecture qui, pour être standardisée, n’en était pas moins innovante et soignée.

Reliquats d’un blanc manteau d’églises

Publié le 26 septembre 2018 dans Les carnets de l'Inventaire

Longtemps dédaignée pour son caractère « archaïque», encore largement méconnue des visiteurs parcourant les routes du vin ou de la foi, l’architecture religieuse girondine du XIe siècle a fait l’objet, voilà quelques années, d’une approche renouvelée.