Depuis la création en 1967 de la commission en charge de mettre en œuvre l'Inventaire général du patrimoine culturel en Aquitaine, les chercheurs de l’Inventaire poursuivent cette mission ambitieuse et contribuent à renouveler la connaissance par l’étude systématique du patrimoine, qu'il soit modeste ou imposant, célébré ou méconnu, apprécié de tous ou mal-aimé. Par leurs travaux, ils permettent de faire évoluer la notion de patrimoine et de mieux cerner ainsi toutes les composantes de la fabrique des territoires.

Jusqu'à fin 2019, cette chronique a rassemblé des billets publiés dans la revue Le Festin et transposés sur le site internet de l'Inventaire d'Aquitaine. Depuis 2020, elle poursuit la publication de textes experts, sensibles et toujours éclairés des chercheurs et de l'ensemble des agents participant aux missions de l'Inventaire. Plus qu'une simple compilation, le recueil de ces contributions, dont l'objectif est d'apporter une rapide mise en lumière sur une découverte ou un aspect méconnu du patrimoine régional, révèle, billet après billet, une vision singulière du patrimoine aquitain.

Blaye etche ona. Un air de Bidassoa sur les bords de la Gironde

Publié le 05 mai 2020 dans Les carnets de l'Inventaire

L’exploration des archives apporte parfois quelques motifs d’étonnement. Il se trouve ainsi, dans les archives municipales de Blaye, un projet non réalisé pour la reconstruction de la gare qui, si elle avait été bâtie, aurait donné aux voyageurs descendant au pied de la citadelle l’illusion d’une arrivée près des rivages de la Bidassoa…

L’appel à l’aide à saint Martial

Publié le 16 avril 2020 dans Les carnets de l'Inventaire

En 994, alors que le « Mal des Ardents » décime la population dans toute l’Europe, Guillaume IV, duc d’Aquitaine, convoque les représentants de l’église et les invite à prier près de la sépulture de saint Martial. Les reliques du saint sont portées sur le Mont Jovis : le Mont Joie, point le plus élevé de la ville de Limoges, pour implorer Martial d’intercéder auprès de Dieu, afin de mettre fin à la maladie. Le miracle se produit, des milliers de malades guérissent. Depuis, la population...

La Bastide-Clairence : un patrimoine, des héritages

Publié le 27 novembre 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

La zone xarnegu, à la limite des aires basque et gasconne sur les coteaux de la rive gauche de l'Adour, territoire de contacts entre les deux grandes cultures du Sud-Ouest, a offert, sous l'Ancien Régime, un refuge à la communauté juive. Les héritages matériels et mémoriaux de cette histoire croisée constituent aujourd’hui le riche patrimoine « bastidot ».

La Charente, patrimoine et loisirs au bord de l’eau

Publié le 13 septembre 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

Le fleuve Charente, jadis important axe commercial entre l’arrière-pays et l’océan, a vu disparaître ses anciens usages de nécessité et d’industrie, remplacés par des usages sportifs et de loisirs. Un inventaire du patrimoine en cours en amont de l’estuaire permet d’observer les mutations à l’œuvre dans le département de la Charente-Maritime.

Les bergeries de parcours. Requiem pour une lande défunte

Publié le 12 juin 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

La vente des landes communales, jusqu'alors parcourues comme pâturage, puis leur conversion en terres sylvicoles à partir de 1857, ont signé la fin progressive de l'activité pastorale dans la Haute Lande. Les moutons et leurs pâtres ont depuis déserté les lieux ; bergeries de parcours, abris et chênes têtards, désormais abandonnés, s'effacent progressivement du paysage.