Publié le 03 avril 2018 dans Le patrimoine des lycées

Un lycée "Pisani" à Pau-Montardon

Retour sur la visite au lycée agricole de Pau-Montardon où l'équipe de direction a fait son maximum pour répondre à toutes nos questions sur l'histoire de son établissement.

Chose rare, toutes les archives relatives aux bâtiments sont conservées au sein du lycée. Les premiers plans attestent ainsi que la création de l'établissement remonte à 1963, grâce au travail du cabinet palois d'Henri Crouzat (1911-1966), assisté par P. Anninos. Ces architectes mettent en œuvre la vision alors développée en matière d'enseignement agricole par Edgard Pisani (1918-2016), ministre de l'Agriculture de 1961 à 1966. En effet, l'ensemble du système de formation agricole français est totalement rénové par la loi-programme de 1962 qui prévoit notamment la création de 42 lycées agricoles. Ces derniers doivent comprendre chacun un internat, un externat, une zone d'exploitation, des installations sportives et, spécificité de l'enseignement agricole, un bloc socio-culturel comprenant foyer des élèves et amphithéâtre. Tous ces bâtiments, construits dans la logique des années 1960, sous la forme de barres en béton, posées dans un parc arboré, sont encore présents, bien que d'autres se soient ajoutés par la suite, gommant en partie certaines perspectives. L'amphithéâtre ultra moderne pour l'époque, servira également de salle de réunion  à toute la communauté agricole locale, précise Mme Fourcade, maire de Montardon, et ancienne cadre du lycée, favorisant ainsi le rayonnement de l'établissement.

Son mari, André Fourcade, a travaillé au lycée de 1965 à 2003, en tant qu'enseignant puis chef de l'exploitation agricole. Son témoignage précieux permet de retracer les étapes majeures de l'histoire des enseignements pratiques. La direction du lycée développe d'abord un élevage de bovins, nourris au maïs dans le cadre d'une collaboration avec l'Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) qui s'installe à côté. Puis, une salle de traite est créée à la fin des années 1960. Dans les années 1980, une porcherie est réalisée et dans les années 1990 une installation pour vaches allaitantes. Tous ces projets sont développés afin que l'exploitation soit un véritable pôle "d'enseignement-recherche" amenant les élèves à réfléchir à leur pratique.

Aujourd'hui, le lycée compte 500 élèves qui sont formés de la seconde au BTS agricole, et qui bénéficient de 15 projets expérimentaux en cours pour leurs travaux pratiques, en agriculture conventionnelle ou biologique.

  • Laetitia Maison-Soulard

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*