Publié le 25 mai 2018 dans Le patrimoine des lycées

Marracq à Bayonne : un lycée modèle

Patrimoine des lycées

L’actuel collège Marracq fut construit en 1879 pour être un lycée. Établissement modèle d’élégance et de fonctionnalité, son architecte, Charles Le Cœur (1830-1906), trouve avec ce projet la reconnaissance de l’État qui lui confie par la suite l’édification des grands lycées parisiens.

Lors de notre visite à Marracq, nous sommes d’emblée saisies par l’impression de déambuler dans les aquarelles de Charles Le Cœur.

La récente restructuration du collège par le cabinet D.M.S.  a, en effet, permis de conserver l’esprit du XIXe siècle, avec un respect des matériaux et des coloris employés par Le Cœur. On y retrouve également les caractéristiques majeures prônées par le Ministère de l’Instruction publique depuis le Second Empire. L’établissement est ainsi implanté dans un parc à l’écart du centre-ville, les bâtiments sont organisés autour d’une vaste cour d’honneur arborée au sud, ils sont percés de larges ouvertures et des galeries couvertes permettent une déambulation abritée. Cette disposition, donnant à l’ensemble l’aspect d’un cloître, répond aux impératifs de surveillance et d’hygiène : le surveillant peut voir à tout moment qui se déplace hors d’une classe et l’air circule librement.

Ce lycée devient ainsi un modèle de réussite architecturale, vantée par le recteur de l’Académie de Bordeaux, Charles Zevort (1816-1887), auprès de Jules Ferry qui le nomme en 1879 directeur de l’enseignement secondaire. Dès lors, Charles Le Cœur est proposé pour construire les grands lycées parisiens : Condorcet, Fénelon, Montaigne et Louis-le-Grand.

Marracq témoigne aussi de l’architecture scolaire des Trente Glorieuses. Georges Bovet (1903-1980), architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux, réalise en effet l’extension du lycée dans les années 1960, sous la forme de trois barres en béton, de deux ou trois étages. Seul un de ces trois bâtiments subsiste aujourd'hui, fortement remanié,  ainsi que l’œuvre du 1% artistique intitulée Formes intérieures, installée en 1974 et signée du sculpteur Constantin Andréou (1917-2007).

Depuis 1968, Marracq est un collège. Il accueille aujourd’hui 807 élèves.

Venez nombreux le visiter lors des prochaines Journées du Patrimoine : Visites commentées le samedi 15/09 à 10h, 14h et 16h et le dimanche 16/09 à 10h et 14h. Accès par le n°1 rue des Montagnards. Sans réservation.

 

  • Laetitia Maison-Soulard

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*