Publié le 28 novembre 2018 dans Le patrimoine des lycées

La quête du Graal : une logique de circulation

Patrimoine des lycées

Le besoin de se repérer dans un grand établissement composé parfois de plusieurs bâtiments à étages multiples, nécessite une signalétique. Présentes dès l’entrée sous forme d’un grand panneau puis réitérées au pied des escaliers, en début de couloir et aux intersections, jusqu'à la salle de cours, ces informations contribuent à créer l'identité visuelle de l’établissement par le choix d’une typographie et d’un design spécifique. L’extension, le réaménagement, autrement dit la vie d’une construction, changent souvent la donne originelle de la logique de circulation. Une couleur pour les cages d’escalier, une autre pour les couloirs viennent compléter le processus de repérage. L’esthétique est partie prenante de la signalétique.

Boîte de couleurs

Certains établissements scolaires, pour les plus jeunes mais également pour les lycéens, font parfois penser que l’on a utilisé toute la gamme d’une boîte de crayons de couleurs Faber-Castell pour la décoration. Les couleurs des murs, des couloirs et des cages d’escalier trouvent en écho les couleurs du mobilier des salles de cours. Souvent, des cartes murales multicolores du monde physique et politique sont accrochées aux murs blancs des salles. Elles remplacent les anciennes cartes Vidal-Lablache aujourd’hui "collector".

Le jeune Parsifal* moderne, descendu des monts pyrénéens, se dirige ainsi par car scolaire vers le lycée, lieu sanctuarisé. Les chemins de la connaissance le mènent désormais vers les salles de TP EXAO (expérimentations assistées par ordinateur) ou de TP SVT (sciences de la vie et de la terre). L’acquisition du savoir est donc l'aboutissement d’un parcours aménagé et plaisant. Cette quête du Graal est ici organisée, non selon un parcours initiatique, les épreuves et les examens étant réservés pour d'autres moments, mais au contraire selon un cheminement aisé, le parcours devenant rapidement habituel. Ne restent alors que les impressions suscitées par les volumes, leur éclairage, leur couleur..., très influents sur l’humeur et la capacité d’assimilation des cours.

* Parsifal, opéra de Richard Wagner, parcours initiatique d’un jeune homme qui deviendra le sauveur du Graal.

  • Bertrand Charneau

Ajouter un commentaire

* champ obligatoire

*
*
*

*
Michel05-12-18 08:44
Nous sommes heureusement bien loin des "lycées casernes".
Régine07-12-18 11:09
Vive la couleur dans les établissements scolaires et partout ailleurs. La couleur permet de voir la vie en rose, de ne pas broyer du noir, de faire grise mine...
Laurent10-12-18 09:37
Bien s'orienter dans son établissement et dans ses études... Un défi pour nos lycéens qui cherchent la bonne voie.
Merci pour ce coup d’œil patrimonial à la fois instructif et décalé.