Pierre Sirvin, architecte : « Prix de Rome et modernité »

Publié le 27 avril 2022 dans Le patrimoine des lycées

Parmi les architectes que l’opération d’inventaire des lycées en Aquitaine (les cinq départements avant fusion) a le plus souvent rencontrés, Pierre Sirvin se place au premier rang. Continuateur d’une dynastie d’architectes, il a pour sa part pris comme élément premier la valeur du site, affirmant en même temps dans ses programmes, la rationalité structurelle inhérente à tout projet architectural.

Galin, la piscine sauvée du naufrage

Publié le 16 mars 2022 dans Les carnets de l'Inventaire

Prévue dès 1948, dans le premier plan de la cité de la Benauge, la piscine de Galin n’est finalement construite qu’en 1965 par les architectes Jacques Gérard, André Chassin et Jean-Claude Perrot. Son emplacement n’est pas celui initialement choisi mais elle reste proche de la cité et des équipements d’accompagnement du nouveau. Après plusieurs années de travaux, rénovée et labellisée, la piscine devrait prochainement retrouver baigneurs, nageurs et plongeurs.

Faut-il s’émouvoir de la disparition prochaine de la maison Leydier à Bergerac?

Publié le 03 mars 2022 dans Les carnets de l'Inventaire

Dans ses missions courantes, le service régional de l’Inventaire concourt à étudier et porter à la connaissance du public le patrimoine architectural, paysager et mobilier de Nouvelle-Aquitaine par des opérations programmées, souvent menées au long cours sur l’ensemble de son territoire. De manière plus ponctuelle, il lui arrive, malheureusement, de se faire aussi le chroniqueur d’un patrimoine disparu ou, lors d’opérations d’urgence, en voie de l’être. C’est le cas dernièrement de la maison...

À la recherche de la chambre de Mazarin

Publié le 15 février 2022 dans Les carnets de l'Inventaire

Le passage de personnalités est toujours un événement marquant dans l'histoire d'une ville, agitant les foules et suscitant les récits des écrivains. À Dax, en 1660, le passage du cortège royal en route vers Saint-Jean-de-Luz pour le mariage de Louis XIV a laissé sa trace dans les archives. Pourtant, si toutes les maisons ayant accueilli la famille royale sont identifiées, il reste une inconnue : où a dormi le cardinal Mazarin dans la nuit du 30 avril au 1er mai 1660 ?