L'analyse des charpentes, un apport nouveau dans les études d'inventaire (suite)

Publié le 27 novembre 2015 dans Vallée de la Vézère

Comme nous l'avions annoncé dans un précédent billet, la première campagne d'analyses dendrochronologiques réalisée en 2012 dans des édifices de la vallée de la Vézère concernait trois maisons de Montignac : nous revenons aujourd'hui sur le sujet. La charpente la plus ancienne s'est révélée être celle d'une maison située à l'angle des rues des Jardins et de Versailles. Les résultats, quelque peu surprenants de prime abord, sont pourtant riches d'enseignements.