Les gendarmeries de Pauillac, d’hier à aujourd’hui

Publié le 07 octobre 2019 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Alors que les bâtiments de l’actuelle gendarmerie de Pauillac édifiés dans les années 1930 sont sur le point d’être délaissés au profit d’une nouvelle construction dont la première pierre a été posée à l'été 2019, ce billet revient sur les différents édifices qui ont abrité les hommes de la maréchaussée.

La Charente, patrimoine et loisirs au bord de l’eau

Publié le 13 septembre 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

Le fleuve Charente, jadis important axe commercial entre l’arrière-pays et l’océan, a vu disparaître ses anciens usages de nécessité et d’industrie, remplacés par des usages sportifs et de loisirs. Un inventaire du patrimoine en cours en amont de l’estuaire permet d’observer les mutations à l’œuvre dans le département de la Charente-Maritime.

Les bergeries de parcours. Requiem pour une lande défunte

Publié le 12 juin 2019 dans Les carnets de l'Inventaire

La vente des landes communales, jusqu'alors parcourues comme pâturage, puis leur conversion en terres sylvicoles à partir de 1857, ont signé la fin progressive de l'activité pastorale dans la Haute Lande. Les moutons et leurs pâtres ont depuis déserté les lieux ; bergeries de parcours, abris et chênes têtards, désormais abandonnés, s'effacent progressivement du paysage.

Blériot, de la Manche aux bords de la Garonne

Publié le 29 mai 2019 dans Patrimoine du secteur Aéronautique-Spatial-Défense

Premier aviateur à traverser la Manche en 1909 et fort de na notoriété naissante, Louis Blériot s’engage rapidement dans l’aventure industrielle et fonde sa société aéronautique. D’abord installé à Pau, c’est à Bègles, sur les bords de la Garonne qu’il choisit de décentraliser une unité de fabrication. Aujourd'hui, subsiste du site de production de Tartifume une ossature métallique recouvrant un centre de formation conçu par l'agence de Bernard Bühler.

Chronique d'une mort annoncée

Publié le 19 avril 2019 dans Étude urbaine de la ville de Pau

Dans les années 1950, à Pau, l'hôtel Duplaà d'Escout attire l'attention du service des Bâtiments de France et des institutions culturelles paloises. Exemple remarquable d'hôtel de parlementaire palois, son architecture et son décor sont jugés uniques dans la région. Pour autant, et en dépit des efforts louables de quelques-uns, la pression immobilière des Trente Glorieuses, les atermoiements des collectivités et une administration du patrimoine balbutiante ne peuvent empêcher son démantèlement.