L’estuaire, toile de fond et personnage de cinéma

Publié le 10 septembre 2021 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

La disparition de Jean-Paul Belmondo, acteur qui a marqué le Blayais de sa présence au côté de sa partenaire Jeanne Moreau dans le film Moderato cantabile, rappelle que l’estuaire fut, à l’instar de ces monstres sacrés, un véritable personnage de cinéma. Retour sur quelques films où l’estuaire, plus qu’un simple figurant, emplit l’écran de sa présence cinégénique.

Un pont sur l’estuaire de la Gironde : trop long, trop cher, trop tard ?

Publié le 05 juin 2020 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Immense étendue mouvante de 635 km², l’estuaire que forment la Garonne et la Dordogne au Bec d’Ambès trouve son embouchure quelque 75 km plus loin, dans l’océan Atlantique. Par ses dimensions et le jeu des marées ressenties bien en amont de Bordeaux, il constitue autant un axe de circulation et d’échanges qu’une frontière, ou du moins un obstacle à franchir. D’où des projets de ponts… jamais réalisés.

Blaye etche ona. Un air de Bidassoa sur les bords de la Gironde

Publié le 05 mai 2020 dans Les carnets de l'Inventaire

L’exploration des archives apporte parfois quelques motifs d’étonnement. Il se trouve ainsi, dans les archives municipales de Blaye, un projet non réalisé pour la reconstruction de la gare qui, si elle avait été bâtie, aurait donné aux voyageurs descendant au pied de la citadelle l’illusion d’une arrivée près des rivages de la Bidassoa…

Cordouan, entre confinement et évasion

Publié le 31 mars 2020 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Ces jours de confinement sont mis à profit pour poursuivre l’écriture du Cahier du patrimoine consacré à l’estuaire de la Gironde. Le chapitre en cours concerne la navigation, notamment la périlleuse approche de l’embouchure, avec ses bancs de sable, ses rochers et ses courants violents. Pour faciliter ce passage, les marins et navigateurs pouvaient compter depuis le Moyen Âge sur le feu de Cordouan.

Cordouan : l’Unesco comme horizon

Publié le 11 février 2020 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Il y a tout juste un an, le 31 janvier 2019, Le phare de Cordouan a été choisi comme le candidat de la France pour accéder à la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Le monument sera proposé à l'inscription lors du Comité du Patrimoine Mondial en juillet 2020.