L’analyse des charpentes de la vallée de la Vézère (suite)

Publié le 31 janvier 2017 dans Vallée de la Vézère

Lors de la première campagne d’analyses dendrochronologiques réalisée en 2013 par le Service régional du patrimoine et de l’Inventaire d’Aquitaine, nous avions sélectionné l’une des demeures médiévales les plus emblématiques de Montignac. Une nouvelle fois, l’étude de cette maison a mis au jour une histoire bien plus complexe que celle attendue.

Gravé dans la pierre

Publié le 29 juillet 2016 dans Les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde

Alors que le repérage de la commune de Bourg extra muros s’achève, la réputation de la ville construite autour de l’extraction de la pierre ne se dément pas. Labyrinthes de carrières, succession de puits d’extraction et multitude de constructions en pierre de taille révèlent la richesse du sous-sol. La mise en œuvre des maisons témoigne du savoir-faire des maîtres maçons et entrepreneurs locaux.

L'analyse des charpentes, un apport nouveau dans les études d'inventaire (suite)

Publié le 27 novembre 2015 dans Vallée de la Vézère

Comme nous l'avions annoncé dans un précédent billet, la première campagne d'analyses dendrochronologiques réalisée en 2012 dans des édifices de la vallée de la Vézère concernait trois maisons de Montignac : nous revenons aujourd'hui sur le sujet. La charpente la plus ancienne s'est révélée être celle d'une maison située à l'angle des rues des Jardins et de Versailles. Les résultats, quelque peu surprenants de prime abord, sont pourtant riches d'enseignements.