Des visages pour Urrugne

Le bourg

C’est avec une grande pertinence, à la fois par rapport au climat et dans le choix stratégique de son implantation, que le bourg a été édifié sur les flancs de plusieurs collines, le protégeant des vents de l’océan et lui offrant une large perspective vers l’ouest, l’est et les reliefs du sud.

Le cadastre dit napoléonien établi en 1831 montre une organisation proche du village rue, le long de la route d’Espagne. Les plus anciennes demeures sont comprises entre les XVIe et XVIIIe siècles.

De tout temps le bourg a comporté des commerces et centres d’activités de toutes sortes. Jusqu’au milieu du XXe siècle, il existait des haras, une forge, un atelier de charrettes et de timons, un charpentier, un menuisier, un maçon, trois cordonniers, quatre cafés, une épicerie, deux boucheries, trois boulangeries…