Tableau « Pose de la première pierre du pont-canal d’Agen par le duc d’Orléans »

Le procès-verbal

La cérémonie a donné lieu à un procès-verbal conservé aux archives départementales de Lot-et-Garonne.

Il a été signé en premier lieu par le duc d’Orléans et les personnalités qui l’ont accueilli sur le chantier, soit :
- le préfet Brun, la plus haute autorité du département ;
- de Baudre, ingénieur qui a conçu le canal et qui en août 1839 est inspecteur divisionnaire ;
- Job, ingénieur en chef responsable de la deuxième section du canal (soit le Lot-et-Garonne et la Gironde) ;
- Baumgarten, ingénieur ordinaire qui travaille avec Job ;
- Maniel et Cambuzat, aspirants-ingénieurs.

Diverses autres personnes, magistrats, fonctionnaires et hommes de l’art, présentées comme « les principales autorités invitées à cette cérémonie » ont également signé ce procès-verbal.