Les maisons de campagne autour de Bordeaux

La demeure

Gravure de Fongravey
Gravure de Fongravey

La grande diversité architecturale des maisons de campagne autour de Bordeaux, provient autant des différentes tendances des époques et des styles, que de la variété dans l’emprunt des formes à l’intérieur même du style dit « classique ». Ce style reste prépondérant sur le présent territoire. Depuis le château Roustaing à Talence -dont les pignons à crochets restitués évoquent la fin du XVe siècle, origine probable de la construction- jusqu’au château Génicart à Lormont, construit vers le milieu du XIXe siècle, limite chronologique de notre présentation, en passant par Chêne Vert à Mérignac — et sa saillie semi-circulaire sur la façade postérieure, intégrant en quelque sorte la demeure dans le jardin — et par le château Laverdière à Lormont, aux éléments néogothiques, presque tous les types, tous les genres, toutes les familles architecturales sont représentées sur notre « territoire ». Certaines constructions ont gardé une unité, d’autres n’en n’ont jamais eu.

Les remaniements et transformations disent encore comment une demeure peut trouver une certaine unité à travers l’emploi d’éléments hétérogènes. Il peut paraître surprenant qu’un édifice important, tant par sa masse que par un passé que l’on devine riche et lointain, n’impose souvent plus que son volume dans l’espace, n’ayant laissé aucune trace archivistique. Le fait est que, fréquemment, les maisons et châteaux ont perdu leur mémoire, et seuls les principes de recherche scientifique suppléent au manque de documents. Mais, en compensation, l’absence de données peut créer l’émulation : les murs des maisons des champs des alentours de Bordeaux ne laissent pas d’être interrogés et d’encourager la méditation.

B.C.