Les maisons de campagne autour de Bordeaux

Introduction

La maison Carrée d’Arlac
La maison Carrée d’Arlac

Un ouvrage, aujourd’hui épuisé, fait état des recherches menées il y a plusieurs années par l’université de Bordeaux à l’initiative du professeur Paul Roudié, relayé ensuite par le service de l’Inventaire alors dirigé par Jean-Claude Lasserre. Une exposition consacrée aux « maisons de campagne autour de Bordeaux » a été présentée au musée d’Aquitaine en 1990, puis à l’abbaye de Flaran dans le Gers en 1994.

Elles étaient appelées autrefois « maisons des champs », maisons de plaisance ou encore « bourdieus » dans la région bordelaise. Depuis le Moyen Age jusqu’au XIXe siècle, ces maisons ont été construites aux abords des villes par des citadins soucieux de trouver aux champs, non loin de leur habitation principale et de leurs affaires, le calme, l’air pur, des distractions différentes et aussi, bien souvent, la possibilité de surveiller la mise en valeur d’un domaine. Ces demeures étaient rarement des châteaux, plutôt donc des « bourdieus », dont les formes varient entre la chartreuse et la villa classique, qu’entourent les dépendances nécessaires à l’exploitation agricole ou à l’agrément de la villégiature.

De certains domaines, aujourd’hui démantelés, ne subsistent que quelques éléments, dans le meilleur des cas associés aux vestiges d’un parc planté d’essences rares : un puits, un portail, une fontaine, un pavillon, un pigeonnier, isolés de leur contexte campagnard. Lorsque la maison de maître est préservée, lorsque des particuliers, des collectivités locales ou des services de l’État savent en respecter le caractère artistique intrinsèque dans le cadre d’une nouvelle utilisation, le rôle de cette architecture apparaît alors primordial. La sensibilisation à la valeur et aussi à la fragilité de ce patrimoine, entendu au sens le plus large, reste toujours de mise aujourd’hui.

B.C.

Les auteurs : 
J-P.B. : Jean-Pierre Bériac
B.C. : Bertrand Charneau
J-C.L. : Jean-Claude Lasserre †
P.R. : Paul Roudié †