Hôtels de Lamolère et Raby : un écrin pour le patrimoine aquitain

L’architecte : Louis-Nicolas Victoire Louis dit Victor Louis (1731-1800)

Portrait de l'architecte Victor Louis attribué au peintre Pierre Lacour père.
Portrait de l'architecte Victor Louis attribué au peintre Pierre Lacour père.

Formé à l’académie royale d’architecture, il a obtenu l’équivalent du Grand Prix en 1755. Après un séjour à Rome (1756-1759) sa carrière s’est déroulée sous la protection d’hommes puissants comme le roi de Pologne, le duc de Richelieu qui l’attira à Bordeaux, le duc d’Orléans, futur Philippe-Egalité. 

Il a construit à Varsovie, à Paris (galeries et théâtre du Palais-Royal) à Besançon, à Chartres (chœur de la cathédrale)...

Si beaucoup de constructions d’allure classique lui sont attribuées de façon abusive en bordelais, il est avec certitude le constructeur du Grand-Théâtre, des hôtels Saige, Fonfrède, de Lamolère, de l’hôtel de Rolly (aujourd’hui Grand-Hôtel de Bordeaux), des hôtels de Nairac et de Gobineau.

Victor Louis est aussi l’architecte du château du Bouilh à Saint-André-de-Cubzac. Ce qu’il reste de ses dessins, après l'incendie des archives de la ville en 1862, est aujourd'hui conservé aux Archives municipales de Bordeaux.