Un manifeste de la Réforme catholique en Périgord : le plafond du "Ravissement de saint Paul" de Saint-Paul-Lizonne

Introduction

La Vierge, saint Jean-Baptiste et saint-Etienne
La Vierge, saint Jean-Baptiste et saint-Etienne

Saint-Paul-Lizonne, petit village situé aux confins du Périgord et de l’Angoumois, sur la limite occidentale du département de la Dordogne, s’enorgueillit d’avoir donné naissance à Jane Poupelet (1874-1932), figure majeure du renouveau de la sculpture française à l’orée du XXe siècle.

La commune possède cependant un autre titre de gloire artistique qui, pour être plus secret, ne s’impose pas avec moins d’évidence : le décor peint de son église, grand œuvre d’un modeste artiste local et rare témoin encore intact d’une époque foisonnante de la commande religieuse, la fin du XVIIe siècle, quand une Église triomphante prétendait "prêcher par les yeux" jusqu’au fond des campagnes.

 

Jean-Philippe Maisonnave, chercheur au service du patrimoine et de l'Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine

Florence Ghioldi, chargée de mission au service du patrimoine et de l'Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine

Photographies : Jean-Philippe Maisonnave (sauf mentions contraires)