Lascaux avant Lascaux : De l’origine d’un domaine noble à "l'invention" d’un site préhistorique majeur

Introduction

L’ancienne « maison noble » vue du sud
L’ancienne « maison noble » vue du sud

La grotte de Lascaux avec ses magnifiques œuvres pariétales est tombée dans l’oubli pendant près de vingt millénaires. Découverte au siècle dernier, elle éclipse aujourd’hui totalement l’ancienne seigneurie qui lui a pourtant donné son nom et qui, par une ironie de l’Histoire, tombe à son tour dans l’oubli.

L’étude de ce petit domaine — il ne comprend plus guère que l’ancienne maison noble, les ruines d’un moulin et une ferme modèle du début du XXe siècle — est l’occasion de redécouvrir le patrimoine architectural et paysager de la vallée de la Vézère. Elle offre également des clefs de compréhension de l’évolution du Périgord du Moyen Âge à l’époque contemporaine.

C’est là un des enjeux de l’opération d’inventaire actuellement menée en partenariat par la Région et le Département de la Dordogne : recenser, étudier et faire connaître le patrimoine architectural de la vallée de la Vézère, travail allant nécessairement de pair avec l’étude des paysages oubliés de cette vallée.

 

Xavier Pagazani, chercheur du service du patrimoine et de l’Inventaire de la Région Aquitaine ; Florian Grollimund, étudiant en Master/stagiaire ; Line Becker et Vincent Marabout, chargés de mission du Département de la Dordogne
Photographies : Adrienne Barroche, service du patrimoine et de l’Inventaire (sauf mentions contraires)