Publié le mardi 7 février 2017 dans Evénements

Table ronde "La classe ouvrière c'est pas du cinéma : pas de Fumel sans feux ?"

"La classe ouvrière c'est pas du cinéma : pas de Fumel sans feux ?", une table ronde proposée le mardi 14 Février 2017 à 18h00 au Musée d’Aquitaine.

En Aquitaine, de nombreuses activités industrielles se délitent jusqu’à un arrêt total, mort à petit feu s’accompagnant souvent d’une destruction de tout ce qui peut faire mémoire : lieux et bâtiments, machines, savoir-faire et témoignages sont alors soumis à des processus de réappropriation, de sélection et de rapports de force. La métallurgie a pourtant connu de belles heures dans notre région, et laissé son empreinte dans les paysages et les cultures sociales. C’est le cas dans le Lot-et-Garonne de Fumel, avec sa fonderie active pendant près de deux siècles ayant fait se croiser des milliers d’ouvriers d’origines géographiques diverses. Rappel sur l’histoire sociale de l’usine, bilan d’un projet d'éducation artistique et culturelle « Pas de Fumel sans feu » dans les lycées fumélois, questions sur la mémoire sociale dans l’espace industriel : autant d’angles d’attaque complémentaires, pour un sujet brûlant d’actualité.

Avec Céline Domengie, plasticienne, Pierre Robin, historien, président de l’institut d’histoire sociale CGT de Lot-et-Garonne, Vincent Joineau, historien des techniques à l'Institut Ausonius / Université Bordeaux Montaigne.

Cette table ronde est proposée dans le cadre des 14e Rencontres cinématographiques "La classe ouvrière c'est pas du cinéma" organisées par Espace Marx Aquitaine Bordeaux Gironde.

Rendez-vous le mardi 14 Février 2017 à 18h00 au Musée d’Aquitaine.