Publié le mercredi 3 juillet 2019 dans Actualites, Valorisation du patrimoine

Patrimoine et jeu d’évasion, escape game éphémère à Clairvivre (Dordogne)

Dans le cadre de ses missions de valorisation du patrimoine, le Pays d’art et d’histoire Vézère Ardoise organise cet été un escape game dans la cité sanitaire de Clairvivre en Dordogne. L’occasion de vivre l’histoire autrement en jouant à résoudre des énigmes. Les équipes doivent mener à bien une mission délicate pour éviter que du radium ne tombe aux mains des allemands, dans le contexte de l’occupation, en 1940.

La cité sanitaire de Clairvivre

Construite sur la commune de Salagnac (24) entre 1931 et 1933, il s'agit de la première cité sanitaire française. L'objectif de son fondateur, Albert Delsuc, est de soigner les blessés du poumon et les malades de la tuberculose. La cité est conçue pour répondre aux besoins des malades et de leurs familles : se loger, se soigner, travailler et se divertir.

L'architecte, Pierre Forestier, fait sortir de terre un ensemble de bâtiments en béton armé aux lignes épurées, avec toits-terrasses et fenêtres-bandeaux.

En 1980, la cité devient Établissement Public Départemental (EPD) et poursuit sa vocation médico-sociale en proposant différents services de réhabilitation par le travail pour des adultes en réinsertion et/ou en situation de handicap.

Le projet « Clairvivre 1940 : Mission radium »

Le Pays d’art et d’histoire s’attache à développer des actions innovantes sur ce site à travers la mise en place d’une signalétique patrimoniale, de visites guidées, de visites théâtralisées et de spectacles de théâtre d’ombres. En 2019, deux nouveaux projets sont envisagés : « Clairvivre en kapla ! » et l'«escape game» éphémère.

Enfermé dans une pièce, le public devra, en équipe, résoudre des énigmes pour parvenir à sortir avant la fin du temps imparti. Par le caractère immersif, l'utilisation de différents supports de jeu et les multiples expériences de recherches, les joueurs se confronteront à l’histoire de la cité de Clairvivre et aux personnes qui y ont vécu.

L'animation comprend une partie théâtralisée interprétée par les résidents du Foyer d'Hébergement et jouée à chaque début et fin de jeu. Ces scènes doivent permettre de renforcer l'immersion des joueurs dans l'histoire et l'époque choisie. Ce projet encourage la participation active des résidents en prenant compte des capacités de chacun (scénario, technique, jeu, …). Ce volet théâtral construit grâce à l'intervention d'une metteuse en scène, Séverine Garde-Massias, doit privilégier des temps d'échanges entre les différents participants (joueurs, résidents, bénévoles, éducateurs, médiateurs culturels, artistes). Les énigmes créées pour le jeu mettent en lumière l'histoire architecturale de la cité et le traitement de la tuberculose, fléau du début du XXe siècle.

Un scénario construit sur une véritable histoire

Nous sommes à la fin de l'année 1940, une partie de la France est occupée par l’Allemagne nazie. Les Français qui ne veulent pas subir l’occupation prennent le chemin de l’exode. Parmi les exilés, de nombreux scientifiques fuient Paris et évacuent leurs laboratoires en France libre, parmi eux, le couple Joliot-Curie.

Entre juin et septembre, Irène Curie séjourne à Clairvivre. Elle apporte avec elle quelques outils de travail ainsi que des ampoules de radium et d’actinium qu’elle souhaite protéger. Elle quitte la cité en septembre en laissant ses affaires. Or, le régime de Vichy, souhaitant mener à bien ses ambitions de collaboration avec l'Allemagne nazie, espère récupérer le radium.

Un groupe de police en provenance de Périgueux est envoyé à la cité afin de venir récupérer le précieux minerai. La mission est de retrouver le radium pour éviter qu'il ne tombe entre de mauvaises mains.

Dates :

-          19, 20 et 21 juillet

-          16, 17 et 18 août

-          20, 21 et 22 septembre

Réservations au 05 53 52 29 79

Partenariats

Pays d'art et d'histoire Vézère Adoise ; EPD de Clairvivre ; Commune de Salagnac ; Office de tourisme Naturellement Périgord ; Séverine Garde-Massias, metteuse en scène, Compagnie Théâtre sur le fil ; Olivier Soulié, photographe, 28mmphotography.

Exposition

Le Pays d’art et d’histoire vient également d’inaugurer une nouvelle exposition itinérante intitulée « L’aventure du rail », composée de 17 panneaux et accompagnée d’un film, un carnet d’exposition et un livret pédagogique. Elle présente notamment l’histoire de l’arrivée du train en Corrèze, les ouvrages d’art bâtis pour le passage des voies et les transformations économiques, sociales et urbaines apportées par ce nouveau moyen de transport.