Publié le vendredi 13 novembre 2020 dans Actualites, Publication

Nouvelle publication : « Stations thermales des Pyrénées béarnaises »

La collection régionale des « Visages du patrimoine », s'enrichit d'un nouveau titre « Stations thermales des Pyrénées béarnaises ». Du voyage pittoresque au pyrénéisme, de la cure thermale au tourisme sanitaire et social, les Pyrénées n’ont cessé́ de fasciner érudits, artistes et voyageurs. Cet ouvrage est une invitation à la découverte de cet exceptionnel patrimoine béarnais.

Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes… Le nom même des principales stations thermales des montagnes béarnaises témoigne du lien immémorial unissant les sources guérisseuses et bienfaisantes à l’émergence de ces localités pyrénéennes. D’abord fréquentés par l’aristocratie et des soldats blessés, les premiers établissements de bains environnés de «cabanes» voient le jour à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance, tandis que sous l’Ancien Régime prospèrent les sources isolées des vallées d’Aspe et d’Ossau. Ces sites bénéficient au XIXe siècle de la fascination des élites pour le voyage pittoresque : un urbanisme thermal se développe sous le Second Empire, favorisé par les séjours de l’impératrice Eugénie. Les stations sont alors parées de tous les équipements destinés à accueillir les baigneurs en villégiature.

Thermes, hôtels, chapelles, casinos… forment un riche héritage que le thermalisme social depuis l’après-guerre, le «thermoludisme» ou le tourisme de montagne aujourd’hui, rendent accessible au plus grand nombre. Cet ouvrage est une invitation à la découverte de cet exceptionnel patrimoine béarnais.

Cette publication vient compléter l’étude d’Inventaire conduite dans le cadre du programme européen FEDER TCV-PYR (thermalisme, culture et villégiature dans les Pyrénées) et fruit d’un partenariat entre les universités de Pau et des Pays de l’Adour et de Toulouse Jean-Jaurès d’une part et le service du patrimoine et de l’Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine d’autre part.

Les auteurs.

Textes : Docteur en histoire de l’art, Viviane Delpech est spécialiste de l’architecture du XIXe siècle, chercheur et enseignante.
Mathilde Lamothe est docteur en ethnologie, spécialisée dans l’étude du patrimoine culturel immatériel.
Photographies : Adrienne Barroche est photographe au service du patrimoine et de l’Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Édition Le Festin, 112 pages, novembre 2020.

Découvrir la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur Le Festin.

Découvrir d'autres publications du service du patrimoine et de l'Inventaire.