Publié le mercredi 26 février 2020 dans Patrimoine des lycées

Lycée Victor-Louis de Talence : le dossier est en ligne

L'opération d’inventaire des lycées de Nouvelle-Aquitaine et leur mise en ligne se poursuivent avec le dossier d’un établissement emblématique de l’agglomération bordelaise : le lycée Victor-Louis de Talence.

À Talence, le cadastre levé en 1845 fait apparaître le logis principal et deux pavillons de part et d'autre de l'entrée du chemin d'accès. Le domaine est alors nommé "Le Collège Royal". Il faut attendre 1866, pour que Victor Duruy ministre de l'Instruction publique, autorise la construction de l'aile nord et 1870 pour que l’établissement devienne un lycée national. 

Entre 1948 et les années 1960, l’architecte bordelais Pierre Mathieu (1911-1997), architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux, se voit confier les travaux de construction (édification de barres, réfectoire, gymnase) et d’entretien du lycée de Talence. Le lycée prend le nom de Victor-Louis en 1967.

Conduits par la Région et confiés aux architectes Denis Latour et Jacques Salier, de nouveaux travaux de restructuration sont réalisés à partir de 2004. Plusieurs bâtiments ont reçu plus récemment un habillage : galerie métallique pour le bâtiment B, brise-soleil en bois pour les bâtiments C et D et résille métallique végétalisée pour bâtiment A. 

Œuvre du 1% artistique
L’œuvre du 1% artistique est aujourd'hui située à l'entrée principale du lycée. Il s'agit d'une sculpture de Joseph Rivière (1912-1961) conçue en 1959, intitulée Les Connaissances humaines. Selon l'auteur : "5 flèches se dressant au milieu d'un plan d'eau et évoquant les différentes connaissances et créations humaines". Joseph Rivière est mort avant la réalisation de l’œuvre. Le sculpteur Marcel Gili a alors été choisi pour achever la commande.

 

Accéder au dossier en ligne du lycée Victor-Louis de Talence.

Tout savoir sur l'opération "Patrimoine des lycées en Nouvelle-Aquitaine".