Publié le mardi 9 novembre 2021 dans Actualites, Objets mobiliers des Landes

Les dossiers mobiliers de l’ancien canton de Geaune (Landes) sont en ligne

L’opération d’inventaire du patrimoine landais se poursuit avec la publication en ligne de l’étude sur les dix-sept communes de l’ancien canton de Geaune, qui constituent la partie méridionale du pays de Tursan. Près de 650 dossiers, illustrés par plus de 3200 photographies, documentent le mobilier, essentiellement du XIXe siècle, conservé dans les vingt-deux édifices cultuels que compte le territoire.

Le Tursan, terroir situé à l’extrême sud-est des Landes, aux confins de l’Armagnac gersois et du Vic-Bilh pyrénéen, est sans doute plus connu pour son vignoble que pour son patrimoine artistique. Traversé par l’un des principaux chemins de Saint-Jacques, la Via Podiensis, il n’en possède pas moins quelques édifices religieux de premier plan, comme l’église gothique Saint-Jean de Geaune ou la collégiale romane de Pimbo. Le mobilier cultuel, en revanche, a souffert, plus encore que dans les contrées voisines, des vicissitudes de l’Histoire. Des remeublements opérés après les Guerres de Religion et la Révolution, bien peu de chose subsiste aujourd’hui, à l’exception notable du décor réalisé au XVIIIe siècle pour les chanoines de Pimbo. Plusieurs grands ensembles néogothiques de la seconde moitié du XIXe ont eux-mêmes subi, dans le sillage du concile Vatican II, des campagnes d’épuration excessives qui ont entièrement vidé une demi-douzaine d’édifices. A contrario, d’autres églises épargnées (Samadet, Urgons, Castelnau-Tursan) témoignent encore de l’abondance décorative qui pouvait régner jusque dans les plus petits bourgs ruraux à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Accéder aux dossiers en ligne du mobilier de l'ancien canton de Geaune.

En savoir plus l’opération d’Inventaire dédiée au mobilier public des Landes.