Publié le jeudi 6 juin 2019 dans Estuaire de la Gironde

Les dossiers de la commune estuarienne de Braud-et-Saint-Louis, rive droite, sont consultables en ligne

La mise en ligne de l’étude d’inventaire conduite sur les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde se poursuit avec Braud-et-Saint-Louis sur la rive droite.

La Région Nouvelle-Aquitaine et le Département de la Gironde considèrent le patrimoine estuarien comme un élément essentiel de leur identité et attachent un intérêt majeur à sa valorisation. La mise en ligne des résultats de l'étude d'inventaire conduite sur les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde se poursuit avec la commune de Braud-et-Saint-Louis, sur la rive droite.

La commune de Braud-et-Saint-Louis s’est développée sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde, à 65 km au nord de Bordeaux. Le paysage se partage entre vignes, marais et réseaux de canaux. Il est également marqué, depuis 1976, par la présence de la centrale nucléaire en bordure d'estuaire.

Plusieurs fouilles ont permis de mettre à jour des sites allant du néolithique à l'antiquité. L'église, attestée au 12e siècle, constituait au Moyen Âge une dépendance du prieuré de Prémontrés de Pleine-Selve. Les marais sont asséchés à partir de 1645 à l'initiative du duc de Saint-Simon, gouverneur de Blaye qui crée la nouvelle paroisse de Saint-Louis dès 1656. Longtemps fondée sur la culture de céréales (froment et seigle) dans les terres et sur l'élevage dans les marais l'économie du territoire s’oriente vers le vignoble après 1850. 

Venez découvrir le fruit de ce travail réalisé sur la commune de Braud-et-Saint-Louis.

En savoir plus sur l'étude conduite sur les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde.