Publié le mardi 7 mai 2019 dans Vallée de la Vézère

Les dossiers de deux nouvelles communes de la vallée de la Vézère sont consultables en ligne

La mise en ligne des dossiers documentaires de l’étude d’inventaire conduite dans la vallée de la Vézère se poursuit avec les communes d’Aubas et Coly.

Le château de Sauveboeuf à Aubas. 
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; Conseil départemental de la Dordogne - Adrienne Barroche
Le château de Sauveboeuf à Aubas.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; Conseil départemental de la Dordogne - Adrienne Barroche
Le logis de la ferme de la Grave à Coly.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; Conseil départemental de la Dordogne – Line Becker
Le logis de la ferme de la Grave à Coly.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; Conseil départemental de la Dordogne – Line Becker

Traversée par la Vézère, du nord-est au sud-ouest, la commune d’Aubas est située au nord-est du canton de Montignac. Le principal méandre de la rivière abrite le château de Sauveboeuf. Des vestiges gallo-romains retrouvés autour et à proximité de l’église du bourg témoignent d’une occupation du territoire d’Aubas (aussi appelé "des Bas", "deus Bas" ou "de Bas" dans les textes) depuis l’Antiquité. Les ravages de la guerre de Cent Ans ont laissé peu de vestiges. Par voie de conséquence, la reconstruction de l’après-guerre a sans doute été intense. Pour preuve, l'édification au début du XVIIe siècle du plus important château du territoire : Sauvebeuf.

Le ruisseau le Coly qui serpente au milieu d'un paysage de collines boisées, donne son nom à la petite commune de Coly  située au sud du canton de Terrasson-Lavilledieu. L'histoire de Coly est intimement liée à celle de la proche abbaye de Saint-Amand. La présence de l'ancien château des abbés dominant la vallée à Coly en témoigne encore aujourd'hui. Un bourg a ainsi profité de la fortification du château pour se développer à ses pieds. Les contours de la commune correspondent à ceux de l'ancienne paroisse figurée sur la carte de Belleyme de 1768 : plus de la moitié du territoire de la paroisse est alors constituée par la "forêt de Coly" qui relevait directement des biens de l'abbaye, et pour le reste de vignes, plantées autour du château des abbés.

Venez découvrir le fruit de ce travail réalisé sur les communes d’Aubas et Coly.

En savoir plus sur l'opération conduite en Vallée de la Vézère.