Publié le lundi 9 juillet 2018 dans Patrimoine des lycées

Le service Patrimoine et Inventaire, site de Limoges, lance son "Histoire de bahuts"

Le service Patrimoine et Inventaire, site de Limoges lance, en partenariat avec le Rectorat de l’Académie de Limoges, son Histoire de bahuts. Ce projet se décline autour de deux actions : La mise en place d’un Parcours d’Education Artistique et Culturelle (PEAC) et le lancement d’une opération d’inventaire thématique sur le patrimoine des lycées incluant l’étude du 1% artistique.

Dans le cadre de ses missions qui visent à "recenser, étudier et faire connaître le patrimoine architectural et mobilier" de la Région Nouvelle-Aquitaine, le service "Patrimoine et Inventaire", site de Limoges s’est engagé pour la rentrée 2018 dans un projet global sur la thématique du patrimoine des lycées qui se décline en deux actions :

-      La mise en place d’un Parcours d’Education Artistique et Culturelle (PEAC) « Histoire de bahuts » à destination des lycées limousins à l’instar de celui qui a été mis en place par le service Patrimoine et Inventaire, site de Bordeaux avec les lycées aquitains.

-      Le lancement d’une opération d’inventaire thématique sur le patrimoine des lycées incluant l’étude du 1% artistique.

Parmi les 300 établissements sur lesquels la Région Nouvelle-Aquitaine exerce sa compétence, on compte 49 lycées (42 publics et 7 privés) sur le territoire limousin. Leur implantation est liée à l’histoire et au développement du territoire. Ils s’inscrivent ainsi dans l’espace comme des marqueurs de l’évolution de l’enseignement. Pourtant, ils présentent une richesse patrimoniale peu connue. C’est pourquoi, initier les lycéens à la recherche historique sur le patrimoine de leur lycée, c’est leur donner l’occasion de retrouver les traces, plus ou moins visibles, du passé et de découvrir les archives historiques de leur établissement.

Ce projet « histoire de bahuts » qui a été construit en partenariat avec le rectorat de l’Académie de Limoges s’inscrit dans un objectif éducatif et scientifique. En effet, il contribue à l’épanouissement des aptitudes individuelles et à l’égalité d’accès à la culture en favorisant la connaissance du patrimoine culturel tout en s’inscrivant dans la démarche d’inventaire général. Les notices historiques, architecturales et bibliographiques rédigées par les élèves ainsi que le travail conduit sur l’œuvre du 1% artistique seront intégrés dans les dossiers de l’étude sur le patrimoine des lycées limousins qui va être lancé à la rentrée 2018.

Ainsi, il est proposé aux professeurs et aux élèves de dresser un état des lieux historique et patrimonial de leur établissement et le cas échéant des collections pédagogiques ; de réaliser des outils de médiation (exposition, maquette phasée en 3D, web doc….) ; d’étudier l’œuvre artistique du 1% quand elle existe et de construire un parcours de visite commentée qui permettra de valoriser le patrimoine de leur lycée au cours des journées européennes du patrimoine et à tout autre moment fort de l’année scolaire N+1.

Fondée sur une démarche d’inventaire participatif, cette action est conclue avec chaque lycée pour une durée d’une année scolaire, et sera proposée pendant 6 ans (durée de la convention) afin de permettre à un maximum d’établissements de s’intégrer dans la démarche la démarche.

Six lycées se sont d’ores et déjà inscrits dans le projet pour la rentrée 2018-2019. Gageons que les productions des lycéens nous révèlent ce patrimoine parfois plus que bicentenaire qui s’est adapté au fil du temps en fonction des besoins des élèves et des enseignements en perpétuelle mutation.