Publié le mardi 30 janvier 2018 dans Thématique

« Histoire de bahut » : un projet d’inventaire participatif sur le patrimoine des lycées

Une opération d’inventaire du patrimoine des lycées a été initiée en Aquitaine en 2016 par le service du Patrimoine et de l’Inventaire avec l’ambition de faire participer les lycéens et de démultiplier les forces sur un premier corpus de 154 établissements.

En octobre 2017, la direction générale des Patrimoines (Ministère de la Culture) a organisé en partenariat avec l’Institut national du patrimoine deux journées professionnelles consacrées aux dispositifs participatifs.

L’occasion pour Laetitia Maison-Soulard, attachée de conservation du patrimoine au service du Patrimoine et de l’Inventaire, région Nouvelle-Aquitaine, d’évoquer le projet « Histoire de Bahut » initiée en ex-Aquitaine.

Une opération d’inventaire du patrimoine des lycées a été initiée en Aquitaine en 2016 par le service du Patrimoine et de l’Inventaire avec, d’emblée, l’ambition de faire participer les lycéens afin de démultiplier les forces sur un corpus de 154 établissements à traiter en cinq ans. Dans cette optique, en tant que chercheur chargé de cette opération, j’ai constitué un groupe de réflexion avec le rectorat de l’académie de Bordeaux, les archives départementales, l'association Pétronille et l’union régionale des Conseils d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (CAUE). Nous avons alors décidé de construire un nouveau « Parcours d’éducation artistique et culturelle » (PEAC) intitulé « Histoire de bahut » et de l’ajouter à l’offre du rectorat qui propose chaque année une vingtaine de PEAC à l’intention des établissements. Ce PEAC vise ainsi à faire travailler une classe de seconde ou de première sur le patrimoine de son lycée afin qu’un petit groupe d’élèves puissent, en année n+1, le présenter lors des Journées européennes du Patrimoine (JEP). Lors de la phase d’étude, les élèves sont invités à localiser et à exploiter une partie de la documentation (archives, bibliographie) relative au patrimoine du lycée. Un atelier peut, si nécessaire, être réalisé aux archives départementales ou municipales. Lors de la phase de médiation, un médiateur du CAUE local ou d’une association patrimoniale (à l'exemple de Pétronille) vient former les lycéens à la médiation du patrimoine en prévision des JEP. Ainsi, l’année 2016-2017 a permis à 10 lycées participant au PEAC dans l’ancienne région Aquitaine de localiser des archives inédites au sein de leur établissement ; certains ont retrouvé l’architecte et l’ont interviewé, d’autres ont obtenu des documents grâce aux descendants. Toutes les équipes pédagogiques se sont remarquablement investies et ont permis de fournir une riche documentation utile à la constitution des dossiers d’inventaire. Par ailleurs, les visites conduites par les lycéens assurent le succès de l’événement car les équipes pédagogiques et les parents viennent grossir le flot des visiteurs.

Aujourd’hui, l’opération va s’étendre à l’ensemble du territoire de la Nouvelle-Aquitaine, en collaboration avec des chercheurs de l’Inventaire et les académies des anciennes régions Limousin et Poitou-Charentes.

Voir la vidéo de la table ronde « Co-construction de savoirs ».

Retrouver l’ensemble des débats et communications de ces journées.